4 questions sur la garantie des accidents de la vie

Accueil / Dossiers conseils / 4 questions sur la garantie des accidents de la vie

4 questions sur la garantie des accidents de la vie

Un accident de la vie privée peut avoir des conséquences graves pour vous comme pour votre famille. Pour vous couvrir contre ces risques, il existe une assurance : la garantie des accidents de la vie (GAV).

 

#1. Pourquoi souscrire une GAV ?

Les Français pensent généralement être bien protégés : une assurance scolaire en cas d’accident survenant à l’école, une assurance auto en cas d’accident de la circulation, et surtout une protection en cas de maladie ou d’accident, grâce aux régimes obligatoires de protection sociale et aux assurances prévoyance et santé souscrites par les entreprises pour leurs salariés.

Cependant, ces assurances ne couvrent jamais les conséquences des accidents de la vie privée : ceux qu’on se cause à soi-même, sans aucun tiers responsable.

  • La Sécurité sociale et votre complémentaire santé ne prennent en charge que les soins ou les frais d’hospitalisation. Les préjudices moraux ou esthétiques ne sont jamais indemnisés.
  • Vous ne pouvez pas faire jouer la garantie responsabilité civile de votre multirisque habitation : elle ne fonctionne qu’en cas de dommages causés à quelqu’un d’autre (donc pas vous, ni vos enfants…).
  • Si vous vous blessez tout seul (ce qui est souvent le cas quand on bricole ou on jardine), vous ne pourrez pas vous retourner contre un tiers et utiliser sa responsabilité civile !

Les accidents de la vie en chiffres

  • 11 millions d’accidents de la vie courante chaque année
  • 5 fois plus que les accidents de la route
  • 20 000 décès liés chaque année à ces accidents

Sources : INVS BEH 2011 – Institut National de la Consommation 2012 et site de la Sécurité routière

Bon à savoir

Parce qu’Internet fait partie de votre quotidien, des options prévoient une protection contre des risques particuliers : usurpation d’identité, atteinte à l’e-réputation, utilisation frauduleuse des moyens de paiement, litige avec un e-commerçant… Elles vous permettent de bénéficier d’un accompagnement par des juristes, d’une aide à la résolution des litiges et parfois même d’indemnités.

 

#2. Quels accidents sont couverts ?

Les événements couverts par la GAV sont :

  • les accidents domestiques (bricolage, chute, brûlure…) ou dans le cadre des loisirs ;
  • les agressions (chez vous, dans la rue…) ou attentats ;
  • les conséquences de catastrophes naturelles (tempête, inondation…) ou technologiques ;
  • les accidents résultant d’actes ou traitements médicaux.

Attention, ne sont pas couverts :

  • les accidents de la route ;
  • les accidents du travail incluant les accidents de trajet.

 

#3. Comment ça marche ?

Vous souscrivez un contrat GAV et payez une cotisation annuelle qui dépend de la formule choisie.

Si vous êtes victime d’un accident de la vie privée :

  • Vous recevez une indemnité en cas d’invalidité permanente supérieure à un seuil établi par le contrat.
  • Selon les contrats, vos proches peuvent recevoir une indemnité si vous décédez.

Vous bénéficiez aussi de services d’assistance (soutien scolaire, aide à domicile, aide à l’adaptation du logement…) ou de conseils juridiques personnalisés. Découvrez l’exemple de Paul en vidéo : 

 

#4. Qui est couvert ?

La garantie des accidents de la vie peut vous couvrir :

  • vous seulement,
  • ou vous et votre famille (conjoint et enfants, parfois même, en option, les petits-enfants). 
Bon à savoir

Si vous gardez souvent vos petits-enfants, un contrat GAV vous permet aussi de les couvrir quand ils sont avec vous. Une protection utile quand on sait que les enfants sont les premières victimes des accidents domestiques.

Share This