Les non-résidents ne détiennent plus que 42,7 % des actions françaises du CAC 40. Du jamais vu depuis 2010. Ils ont vendu pour plus de 9 milliards d’actions en 2017.

Depuis le début de l’année, les investisseurs étrangers ont massivement retiré leurs capitaux des actions européennes. Selon les chiffres de Bank of America Merrill Lynch, les fonds investis sur la zone euro ont subi 27 semaines de sorties nettes de capitaux au cours des 28 dernières semaines. Le mouvement n’est pas récent et il se confirme aussi pour la France au travers des données de la Banque de France.

Pour la  quatrième année consécutive , les non-résidents ont réduit leur position sur les actions françaises du CAC 40 (34 valeurs en fait, car ArcelorMittal, EADS, LafargeHolcim, Solvay, STMicroelectronics et Technip sont exclus, leur siège social étant établi à l’étranger). A fin 2017, ils détenaient 569 milliards d’euros dans le capital de ces entreprises, soit un taux de détention de 42,7 %. C’est le taux le plus bas depuis 2010. Il était monté il y a quatre ans à 47,8 %.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :